Une formation-action des étudiants infirmiers en santé publique / Martigues

Par l’Atelier santé ville de Martigues-Port-de-Bouc

Repères

Statut du projet : achevé

Échelle : agglomération

Thématiques traitées : formation, santé publique

Public visé : futurs infirmiers, structures partenaires de l’ASV et, in fine, leurs publics (ex : Maisons de quartier, établissements scolaires, CCAS, PMI, …)

Partenaires opérationnels : Institut de formation en soins infirmiers (IFSI), acteurs locaux associatifs et institutionnels de différents champs des politiques publiques (social, sanitaire, éducatif, insertion,…)

Partenaires financiers : dépenses de fonctionnement pris en charge par l’IFSI

Contexte

Une réforme du diplôme infirmier de 2009 a renforcé sa dimension santé publique, pour l’adapter aux standards de l’Union européenne. L’ASV a saisi cette opportunité pour construire un partenariat avec l’Institution de formation en soins infirmiers (IFSI) du Centre hospitalier de Martigues.

Objectifs

> Sensibiliser de futurs professionnels de santé à la santé publique et la promotion de la santé

> Actualiser régulièrement le diagnostic local de santé

Description de l’action

Depuis 2010, en partenariat avec l’IFSI, l’ASV de Martigues Port-de-Bouc propose aux étudiants infirmiers de 2e année, dans le cadre de leur module en santé publique, de réaliser une enquête de terrain et une action d’éducation à la santé auprès des publics des structures locales partenaires de l’ASV.

L’objectif d’intervention dans la formation en santé publique des étudiants infirmiers répond tant aux besoins de l’ASV que de l’IFSI. Le projet permet, d’une part pour l’ASV, de former de futurs professionnels de santé, les sensibiliser à la santé publique et à une approche populationnelle et alimenter en continu le diagnostic via le recueil des besoins des habitants ; d’autre part pour l’IFSI, de répondre aux exigences de validation européenne du diplôme infirmier.

Pour ce faire, le projet s’organise en deux temps. Les étudiants étudient et analysent les connaissances, les représentations, voire les comportements de santé d’un type de public (seniors et retraités, adultes en voie d’insertion, enfants, jeunes et lycéens, …) et recueillent l’expression de leurs besoins de santé. Puis ils construisent des propositions d’actions d’information, de formation et de prévention dans une démarche participative. L’ensemble est validé dans le cadre de l’unité d’enseignement de la formation.

L’ASV choisit une thématique chaque année, en fonction des priorités du Plan local de santé publique (2011/2012 : éducation à la sexualité, à la contraception et prévention des grossesses non-désirées ; 2012/2013 : prévention VIH/IST ; 2013/2014 : habitat et santé). Les étudiants mènent, avec l’appui du réseau local des partenaires de l’ASV, des enquêtes de terrains, par le biais de questionnaires, outils interactifs ou grilles d’observation, afin de recenser les besoins et attentes des publics visés. Puis, suite à l’analyse de ces besoins, ils construisent et animent une action d’éducation pour la santé (par exemple, sur la prévention des accidents domestiques auprès des parents d’enfants de moins de 6 ans), en adoptant une démarche participative (ateliers, jeux, théâtre, …). Ce travail est encadré par l’équipe pédagogique de l’IFSI, l’ASV et les référents des structures partenaires.

Résultats

> 120 à 200 habitants touchés par an par les projets des élèves infirmiers

> 450 étudiants formés depuis 2010

> Tous les ans, 6 structures partenaires de l’action

> Chaque année, alimentation en continu du diagnostic local de l’ASV grâce aux enquêtes de terrain

> Projet renouvelé depuis 6 années

Facteurs de réussite / Conseils pour reproduire ce projet

> Une connaissance des réformes qui changent le contexte institutionnel dans lequel évoluent les partenaires de l’ASV (ici, veille sur la réforme du diplôme infirmier et propositions d’une action pour répondre aux nouveaux besoins de l’IFSI)

> Un apport d’éléments de diagnostic en continu alimentant le PLSP et le CLS

> Une implication de structures de domaines différents (social, sanitaire, éducatif, insertion, …) sur l’ensemble du périmètre d’intervention de l’ASV

> Une co-construction des actions de prévention, par un encadrement et un suivi partenarial

Aller plus loin

> Récit d’expérience (publié par la PnrASV en avril 2016)

Contact référent

Omar Kpodar

Animateur du Plan local de santé publique

Communauté d’agglomération du Pays de Martigues

 

omar.kpodar@paysdemartigues.fr

04 42 06 90 75

 

 

Complété le 15.04.2016