Prévention en santé mentale des allocataires du RSA : le réseau de professionnels Care

Par le Département de Loire-Atlantique

Cette Inspir’action fait partie du Dossier ressources « Santé mentale et isolement social » : à télécharger ici

Contexte de l’action

D’après une étude réalisée par la DREES en 2012, les allocataires du revenu de solidarité active (RSA) sont moins nombreux à se percevoir en bonne santé que le reste de la population et renoncent plus souvent aux soins. Or un mauvais état de santé est un obstacle à l’insertion sociale et professionnelle.

Depuis 2000, le département de Loire-Atlantique s’est doté volontairement d’une compétence santé dans le cadre du dispositif RMI, puis RSA. Quatre médecins territoriaux, appelés médecins solidarité insertion, apportent leur soutien et appui aux acteurs de l’insertion sociale et professionnelle sur les problématiques de santé. Ces médecins répondent aux besoins des douze commissions locales d’insertion du département et développent des actions partenariales sur six d’entre-elles.

Sur le secteur Nantes Sud, les professionnels sollicitaient prioritairement la médecin solidarité insertion sur la problématique de la souffrance psychosociale pour laquelle ils se sentaient démunis.

Fiche-identité de l’action

Porteur du projet : Département de Loire-Atlantique (Unité Vie sociale Insertion – dispositif RSA)

Statut du projet : en cours de mise en œuvre depuis 2008

Échelle : délégation Nantes - secteur sud, soit le territoire de Nantes métropole situé au sud de la Loire (correspondant au périmètre d’intervention d’une commission locale d’insertion)

Thématique traitée : santé mentale des allocataires du RSA

Publics visés : professionnels de l’insertion sociale et professionnelle, acteurs bénévoles, allocataires du RSA

Partenaires opérationnels : psychiatre de l’équipe mobile psychiatrie précarité (EMPP) du centre hospitalier Georges Daumezon, assistante sociale de l’épicerie sociale de la mairie de Rezé, travailleur social du CCAS de Saint-Sébastien, éducatrice d’une association de prévention spécialisée, bénévole d’une association sur l’autisme, bénévole d’une association d’accueil de jour, cadre de la maison de l'emploi du territoire, psychologue bénévole de la Croix Rouge, coordinatrice de l’association de lutte contre l’isolement ASTREE, 2 bénévoles du Réseau des parents parfaitement imparfaits (Res’PPI), psychologue de l’antenne locale de Pôle Emploi, 2 cadres de l'unité Vie Sociale Insertion du département

Partenaires financiers : aucun

Moyens affectés : 1 médecin territorial et 1 secrétaire à 20%, service documentation et imprimerie, budget pour les journées fédératives (salles, intervenants, convivialité)

Objectifs de l’action

> Créer, maintenir ou augmenter le lien social des personnes en parcours d'insertion

> Développer un réseau de professionnels autour de la prévention en santé mentale des personnes en parcours d’insertion

Description de l’action

Le programme départemental d’insertion (PDI) met l’accent sur la nécessité de travailler en réseau pour la coordination des professionnels et l’accès aux droits et à la prévention des allocataires du RSA.

Dans le cadre du dispositif RSA, la médecin solidarité insertion chargée du secteur Nantes Sud a organisé une première réunion partenariale en 2008, qui a permis que chacun se reconnaisse acteur de lien social, donc acteur de la prévention en santé mentale, et reconnaisse la nécessité de travailler ensemble en réseau. Il s’agissait d’abord de déconstruire les notions de prévention et de santé mentale, afin de montrer aux acteurs de l’insertion sociale et professionnelle qu’ils étaient déjà des acteurs de santé.

Ces partenaires ont formalisé, en 2010, le réseau Care (« Créer, Accompagner, Relier, Écouter »), dont la devise est « prendre soin du réseau pour mieux prendre soin en réseau ». Un premier travail réalisé a été l’élaboration d’un répertoire des structures pouvant répondre aux besoins des allocataires du RSA. Des réunions d’échanges sont régulièrement organisées pour faciliter l’apprentissage du travail en réseau et de l’accompagnement concerté.

Résultats de l’action

> Création partenariale d’un jeu « Qui veut gagner du réseau? »

> Organisation de 6 journées fédératives mobilisant un réseau élargi, s’appuyant sur les SISM, réunissant une centaine de participants

> Organisation de visites sur sites pour développer l'interconnaissance

> Programmation de 4 rencontres annuelles pour le groupe plénier qui réunit une dizaine de participants pour partager actualités et informations et travailler sur les thématiques émergentes (SISM, besoins locaux….)

> Appropriation par les professionnels sociaux d’une approche positive de la santé mentale et de ses déterminants, et de leur rôle à jouer dans la prévention par le développement du lien social

Perspectives

Le réseau va poursuivre ses rencontres régulières. Le turn-over fréquent des équipes est frein à l’élaboration et à la mise en œuvre d’actions, notamment avec des allocataires du RSA.

Conseils pour reproduire ce projet

> S’appuyer sur un portage politique et le soutien des élus du Conseil départemental

> Sensibiliser les professionnels de l’insertion au versant positif de la santé mentale et à l’influence de ses déterminants, comme le lien social, pour agir en prévention sur les risques liés à la désinsertion.

> S'assurer de l’adhésion des services psychiatriques locaux à la notion de santé mentale positive, de leur volonté d’implication et de leurs moyens pour investir le champ de la prévention

Repères sur le territoire

Territoire : le secteur du réseau Care intègre 12 communes (dont le 11ème quartier de la ville de Nantes et 1 quartier de Rezé concernés par la politique de la ville). Ce territoire de 160 000 habitants, dont 3 700 sont allocataires du RSA, correspond à celui d’une commission locale d’insertion (CLI). Cette instance, composée de représentants locaux de la société civile, dont un ou deux allocataires RSA membres du groupe ressource, est chargée d’examiner les projets d’insertion et de valider les contrats d’insertion personnalisés (insertion par le logement, la santé, le lien social, l’emploi…).

Contrat de ville : Le département est signataire du contrat de ville 2015-2020 de Nantes métropole, lequel mentionne les enjeux santé suivants : « mieux prendre en compte les souffrances liées au chômage et au repli sur soi » et « développer les procédures de détection et d’accompagnement des personnes isolées ». La médecin solidarité insertion du secteur Ouest participe au groupe de travail opérationnel « accès aux droits de santé ».

Démarche territoriale de santé : l’action des médecins solidarité insertion du dispositif RSA s’inscrit dans le programme départemental d’insertion (PDI) : celui-ci définit la politique d’accompagnement social et professionnel des allocataires du RSA. Le PDI 2012-2017 intégrait, au titre d’une dynamique globale d’insertion, une action « Mieux répondre aux difficultés de santé ».

Sur le territoire concerné, seule la ville de Nantes dispose d’un CLS et d’un CLSM (opérationnel depuis 2017). Le département est un des partenaires du CLSM : la médecin solidarité insertion du secteur Sud représente le département au sein du comité de pilotage.

Aller plus loin

> État de santé et renoncement aux soins des bénéficiaires du RSA, DREES, Études et résultats n°882, 2014

> Programme départemental d’insertion de Loire-Atlantique 2012-2017

> Plaquette de présentation des médecins solidarité insertion de Loire-Atlantique

Ailleurs

> Inspir’action sur le suivi santé des allocataires RSA dans le département de l’Hérault

Contact référent

Marièle Harbonn

Médecin territorial – Unité Vie sociale Insertion

Département de Loire-Atlantique

mharbonn@loire-atlantique.fr

02 53 59 67 65

Complété le 15.05.2018

Télécharger cette Inspir'action au format pdf