À Marseille, une évaluation d’impact sur la santé du projet de renouvellement urbain du quartier Air Bel

Par l'Observatoire régional de la santé PACA

Cette Inspir’action fait partie du Dossier ressources « Habitants, transformations urbaines et santé ». À télécharger ici : http://www.fabrique-territoires-sante.org/capitalisation/dossiers-ressources/habitants-transformations-urbaines-et-sante

Contexte de l’action

Air Bel est un quartier d’habitat social localisé à la limite ouest du 11e arrondissement de Marseille, à l’est de la commune. Ce quartier prioritaire fait l’objet d’un projet de renouvellement urbain (PRU), dont les objectifs sont d’améliorer le cadre de vie de la population, de désenclaver et rendre plus attractif le quartier, mais aussi diversifier et améliorer la qualité des équipements.

La Ville de Marseille, en partenariat avec la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) et l’Agence Régionale de Santé (ARS), a souhaité mettre en place une évaluation d’impact en santé (EIS) sur ce quartier, afin de renforcer l’intégration de la dimension promotion de la santé dans le projet urbain et de développer une culture commune autour de la promotion de la santé (habitant·es, élu·es, urbanistes...).

Fiche-identité de l’action

Porteur du projet : Observatoire régional de la santé (ORS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (choisi par la ville de Marseille suite à un marché public)

Statut du projet : achevé

Échelle : un quartier politique de la ville

Thématique traitée : urbanisme

Public visé : habitants du quartier (environ 6 000 personnes) – avec une attention particulière à certains groupes de population particulièrement vulnérables (les enfants, les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite, les familles fragilisées à savoir familles monoparentales et familles nombreuses, les personnes au chômage et en situation de grande précarité)

Partenaires opérationnels 

-       Observatoire Régional de la Santé Auvergne-Rhône-Alpes (accompagnement méthodologique) ;

-       Ville de Marseille (Services de la santé publique et des handicapés, de la voirie, des espaces verts, Mairie des 11/12e arrondissements) ;

-       Métropole Aix-Marseille-Provence (GIP Marseille Rénovation Urbaine, Politique de la Ville, Direction de l’espace public voirie circulation, Direction Environnement écologie urbaine) ;

-       Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM13) ;

-       Préfecture déléguée à l’égalité des chances ;

-       Bailleurs sociaux (Erilia, Logirem, Unicil) ;

-       Agence Régionale de Santé PACA ;

-       Représentants d’habitants du quartier (Centre social d’Air Bel, Conseil Citoyen, CIQ La Parette, associations de locataires) ;

-       Cabinet d’urbanistes Urban Act ;

-       AtmoSud

Partenaires financiers :

-       Métropole Aix-Marseille-Provence

-       Agence Régionale de Santé PACA

-       Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL)

Gouvernance : deux instances de suivi et de pilotage ont été mises en place dans le cadre de l’EIS : un comité technique chargé du suivi de l’EIS et de discuter de la méthodologie ; un comité de pilotage, chargé de valider

Cadre d’intervention : Plan Régional Santé Environnement

Coût de l’action : 72 000 €

Moyens affectés : équipe projet ORS PACA (2 chargés d’études et supervision technique et scientifique par le directeur et la directrice adjointe) + accompagnement méthodologique ORS AuRA (1 chargée d’études)

Objectifs de l’action

> Déterminer les impacts positifs et négatifs de la création de la nouvelle voie de circulation sur la santé des habitants à l’aide d’informations scientifiques et contextuelles

> Proposer des recommandations pour maximiser les gains en termes de santé et limiter les impacts négatifs potentiels sur la santé

Description de l’action

Huit grands déterminants ont été ciblés dans l’EIS et validés par le comité de pilotage : les mobilités actives et l’activité physique, les relations et la mixité sociale, l’accès aux équipements et activités économiques, le cadre de vie et les espaces verts, la sécurité et la tranquillité publique, la qualité de l’air extérieur, le bruit d’origine routière et le changement climatique.

L’EIS a comporté plusieurs axes de travail complémentaires : la réalisation d’un portrait socio-sanitaire et environnemental du quartier Air Bel, la recherche de données probantes, la réalisation d’entretiens qualitatifs.

Axe 1 - La réalisation d’un portrait du quartier

L’ORS PACA a réalisé le portrait socio-sanitaire et environnemental du quartier Air Bel, intégrant des données sur les caractéristiques du territoire et de la population, l’offre de santé, l’état de santé de la population et les comportements de recours aux soins de la population. Ce portrait a été réalisé sur la base des indicateurs statistiques à l’échelle du quartier (si disponibles) issus de différents outils, dont SIRSéPACA (www.sirsepaca.org) et Marseille Observation Santé (http://www.marseille-observation-sante.org/), mais aussi des documents transmis par les personnes ressources (participants au comité de suivi technique, acteurs du quartier). Ce portrait a permis de décrire la situation du quartier et de mettre en évidence les spécificités, points forts et faiblesses, et les grands enjeux actuels et à venir de ce quartier.

Axe 2 - La recherche de données probantes

Une recherche bibliographique a été effectuée par l’ORS PACA afin de :

-       Documenter l’impact potentiel (positif et négatif) de la création et l’aménagement d’une nouvelle voie de circulation sur la santé de la population, par le biais des différents déterminants de la santé ciblés dans l’EIS ;

-       Repérer les actions qui ont prouvé leur efficacité et susceptibles de maximiser les bénéfices et minimiser les risques potentiels de la création de la voie de circulation sur la santé des habitants.

Cette recherche a été réalisée dans des revues à comité de lecture de différentes disciplines (épidémiologie, santé publique, géographie, sociologie, urbanisme) et dans les rapports d’EIS en France et à l’étranger.

Dix fiches synthétiques de données probantes ont été rédigées suite à cette recherche bibliographique, sur les déterminants ciblés dans l’EIS.

Axe 3 - La réalisation d’entretiens qualitatifs avec des acteurs ressources et habitants du quartier

Des entretiens qualitatifs ont été réalisés afin de recueillir les opinions des acteurs sur la situation du quartier, ses principales problématiques et ressources, mais aussi le vécu des habitants sur la vie quotidienne à Air Bel. Ils visaient également à identifier les préoccupations et besoins de la population. Deux guides d’entretien ont été rédigés (un pour les acteurs et un pour les habitants).

Treize entretiens individuels ont été réalisés en face à face avec des acteurs ressources (Préfecture, Politique de la Ville, Centre Social, école élémentaire, Point Écoute Santé, PMI, micro-crèches, infirmière libérale, conseillère sociale et familiale Erilia, associations de locataires, Commissariat du 11e arrondissement) et 5 avec des habitants du quartier.

Résultats de l’action

> Production d’un portrait socio-sanitaire et environnemental du quartier Air Bel et de 10 fiches de données probantes

> Des propositions de recommandations ont été élaborées à partir des connaissances scientifiques, en prenant en compte les particularités du quartier, les préoccupations et demandes des habitants. Elles ont été discutées en comité de suivi technique, ont fait l’objet d’un retour plus approfondi de la part de certains participants au comité technique et ont été validées lors du 2e comité de Pilotage. Ainsi, 15 axes de recommandations ont été formulés et déclinés en 57 préconisations.

Exemple de résultats sur la thématique « Mobilités actives, activité physique »

Axe 1. Mettre en place des aménagements pour les piétons, décliné en 3 préconisations

1.1  Sécuriser les espaces dédiés aux piétons

Exemples d’actions possibles :

- Séparer le trafic motorisé des espaces piétons à l’aide de barrières physiques efficaces ;

- Installer des dispositifs empêchant l’accès des deux-roues aux espaces piétons et au parc public.

1.2  Aménager des trottoirs sécurisés et confortables

Exemples d’actions possibles :

-        Prévoir des trottoirs larges et continus ;

-        Éviter les espaces partagés entre les piétons et les cyclistes ;

-        Éviter les revêtements irréguliers et glissants, les marches, trottoirs non abaissés, les obstacles sur les trottoirs, les rampes très inclinées.

1.3  Disposer du mobilier urbain le long des voies de circulation et dans les espaces publics

Exemples d’actions possibles :

-        Prévoir du mobilier de repos à intervalles réguliers, avec une ergonomie adaptée aux séniors et aux personnes avec un handicap ;

-        Disposer des poubelles anti-rats, limitant la prolifération des nuisibles ;

-        Installer des éclairages, permettant de voir à une distance minimale de 20 mètres, en s’assurant de ne pas engendrer de nuisances pour les riverains ;

-        Veiller à placer le mobilier et les éclairages de façon à ne pas créer d’obstacle pour les piétons et à ne pas masquer la visibilité des piétons et des automobilistes ;

-        Choisir du mobilier résistant au vieillissement et vandalisme.

> Effet de l’EIS sur la dynamique intersectorielle et la création d’une culture commune en « Urbanisme favorable à la santé » : l’EIS a suscité une réflexion et des travaux communs entre des acteurs issus de différentes disciplines et structures et a favorisé le développement d’une dynamique intersectorielle autour des principes de promotion de la santé et de l’urbanisme favorable à la santé.

> La diffusion des fiches de données probantes sur le site de l’ORS PACA et aux partenaires de l’EIS doit aussi favoriser la diffusion d’une culture commune sur les principes d’urbanisme favorable à la santé.

Perspectives

> Priorisation des recommandations

> Suivi de la mise en œuvre opérationnelle des recommandations par l’ASV

Conseils pour reproduire ce projet

Conditions de réussite

-       Portage politique

-       Nécessité d’une grande adaptabilité

-       Pédagogie : explication de la démarche EIS et son intérêt

-       Accompagnement méthodologique / retour d’expérience d’un autre ORS sur des démarches similaires

Obstacles

-       Difficultés de recrutement des habitants pour les entretiens

-       Manque de culture de santé publique chez certains acteurs

-       Démarche EIS encore peu connue et pas toujours comprise (il est indispensable de prévoir des temps d’explication de la méthode auprès des différents acteurs)

Repères sur le territoire

Territoire : quartier Air Bel à Marseille

Contrat de ville : Contrat de ville intercommunal 2015-2020 (l’EIS n’y est pas inscrite)

Démarche territoriale de santé : la ville de Marseille porte un contrat local de santé (CLS) et plusieurs ateliers santé ville (ASV).

Aller plus loin

> ORS PACA, Portrait socio-sanitaire et environnemental du quartier Air Bel – Marseille, 2019 : http://www.orspaca.org/publications/publication/un-portrait-du-quartier-air-bel-pour-d%C3%A9crire-la-situation-du-quartier-et-en

> ORS PACA, Proposition de préconisations pour les projets d’aménagement et de renouvellement urbain, 2019 : http://www.orspaca.org/publications/publication/une-recherche-de-donn%C3%A9es-scientifiques-pour-appuyer-les-recommandations

> Plateforme EIS EHESP : https://real.ehesp.fr/course/view.php?id=2606

Contacts référents

Hélène Dumesnil

Chargée d’études

Observatoire régional de la santé Provence-Alpes-Côte d’Azur

helene.dumesnil@inserm.fr

04 91 32 47 83

 

Dominique Chanaud

Chargée de mission en santé publique

Service de la santé publique et handicapés

Ville de Marseille

dchanaud@marseille.fr

04 91 55 31 27

   

Mis à jour le 28.02.20