Les Biocabas : rendre le « bio » accessible à tous

Par la Ville de Lille

Cette Inspir’action fait partie du Dossier ressources « Alimentation et territoires » : à télécharger ici.

Repères

Porteur du projet : service santé, ville de Lille

Statut du projet : en cours depuis 2011

Échelle : ville

Thématiques traitées : alimentation, développement local

Public visé : tout public

Partenaires opérationnels : groupement des agriculteurs biologiques du Nord Pas de Calais (Gabnor), coopérative agricole Norabio, espace santé du Faubourg de Béthune, maisons de quartier, centres sociaux dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville

Partenaires financiers : ville de Lille, département du Nord

Moyens affectés : 0,1 ETP

Territoire : Lille compte cinq quartiers prioritaires de la politique de la ville où vivent plus de 60 000 habitants (la ville regroupe 220 000 habitants).

Démarche territoriale de santé : le projet est inclus dans le contrat local de santé, volet santé du contrat de ville, et se coordonne avec l’atelier santé ville et le travail des médiateurs en santé

Contexte

Les différents diagnostics locaux de santé, en 2009 et 2017, ont montré l’intérêt des habitants pour le « bien manger ». Sensibles aux diverses informations sorties dans la presse (scandales sanitaires, pesticides), les plus modestes n'ont pourtant pas accès aux produits issus de l'agriculture biologique trop onéreux et pas accessibles dans tous les quartiers.

Il s'avère aussi que certains fruits et légumes sont peu connus et qu'il existe des préjugés sur le bio. Les épiceries sociales et solidaires remarquent un rejet de certains produits (choux fleurs, endives, ...) par manque d'idées de transformation de ceux-ci.

Objectifs

> Rendre le bio accessible à tous en levant le frein économique

> Former et accompagner les professionnels et les habitants afin d'introduire plus de bio dans l'alimentation sans modifier le budget alloué à celle-ci

Description de l’action

La ville de Lille (services développement durable, économie sociale et solidaire et santé), en partenariat avec le département du Nord (service agriculture, eau et environnement), a développé un projet pour faciliter l’accessibilité du « bio ». Ils ont conventionné avec le groupement des agriculteurs biologiques du Nord Pas de Calais (Gabnor) afin de développer le principe des biocabas : des paniers composés par des jeunes en insertion sociale, incluant des fruits, légumes et œufs bio et régionaux.

Les professionnels des structures volontaires sont formés par le Gabnor, distribuent et accompagnent (souvent par la mise en place d'ateliers cuisine) les biocabas au sein des quartiers prioritaires. Les biocabas sont accessibles à moitié prix pour certaines personnes sous condition de ressources.

Ces conditions de ressources sont données à titre indicatif : pour éviter les effets de seuil, les structures locales sont libres de désigner les bénéficiaires.

Depuis 2017, le Gabnor est également chargé de proposer un accompagnement des professionnels et des familles sur l'accès à d'autres produits bio dans le quartier et l'inclusion de plus de bio dans l'alimentation sans pour autant consacrer plus de budget à ce poste de dépenses.

Résultats

Le projet est généralement long pour remporter l'adhésion des familles malgré l'intérêt de celles-ci. En général il faut entre 6 mois et 1 an pour qu'il fonctionne de manière optimum. Les objectifs chiffrés sont remplis, les personnes sont très satisfaites du projet et le soutiennent. Le nombre de biocabas accessibles accompagnés sur Lille varie entre 667 et 1500 par an.

Pour les structures engagées depuis le début de l'action, les ateliers sont complets rapidement. Le temps de préparation et d’accompagnement étant plus long que pour un atelier cuisine « classique », depuis 2017 la ville accorde une subvention aux structures mettant en place ces ateliers cuisine.

Au vu de l'engouement des personnes, des structures ont mis en place d'autres actions pour répondre à leurs demandes (vente de produits de maraichers au sein de centre social, ...).

Il est apparu qu'il est important également dans un second temps d'accompagner les personnes sur l'achat et la consommation d'autres produits bio (huiles, céréales, ...).

Conseils pour reproduire ce projet

> Partir de la demande des publics

> Développer des partenariats avec les producteurs agricoles locaux

> S’appuyer sur les structures de quartiers (notamment les centres sociaux) pour désigner les bénéficiaires, mobiliser et accompagner les familles et distribuer les paniers

> Accompagner les familles, ne pas se limiter à la distribution d’un panier

> Ne pas figer les conditions de ressources accordant un panier à prix réduit pour éviter les effets de seuil

> Prévoir un temps de démarrage entre 6 mois et 1 an (les professionnels doivent être motivés)

Aller plus loin

> Site de Biocabas

Contact référent

Hélène Pauchet

Responsable du service Santé

Ville de Lille

hpauchet@mairie-lille.fr

03 20 49 56 14

 

Complété le 27.09.2017


Télécharger cette Inspir'action au format PDF