Le K-fé social : un lieu d’écoute et d’échanges pour les personnes âgées issues de l’immigration

Par l'association L’Olivier des Sages (Métropole de Lyon)

Cette Inspir’action fait partie du Dossier ressources « Santé mentale et isolement social » : à télécharger ici

Contexte de l’action

L’immigration de travail des années 1950 n’a pas été une émigration provisoire : les anciens travailleurs migrants ont vieilli et se sont installées durablement en pays d’accueil et d’adoption. Certains n’ont jamais pu quitter l’hôtel meublé ou le foyer des travailleurs migrants réduisant leur vie de labeur à une chambre de 5,9 ou 12 m2, et rationalisant leurs dépenses au minimum afin de pouvoir envoyer régulièrement l’argent à leur famille restée au pays. Rythmant leur temps de vie entre ici et là-bas, absents ici et là-bas, nombre de ces personnes ont été maintenues dans une situation de précarité sociale, matérielle et psychologique, cumulant problèmes de santé et d’accès aux droits…

Le vieillissement et la perte d’autonomie des immigrés sont une réalité reconnue, mais qui a été mal anticipée. Ils rencontrent toujours de nombreux obstacles dans l’accès aux droits : difficile accès aux prestations sociales, aux soins, aux droits à une retraite à taux plein, à un logement digne, à la nationalité française… Ce public migrant vieillissant est également confronté à des difficultés dans l’accès aux droits et aux soins (méconnaissance des droits, rupture des soins) liée à la barrière de la langue. Si les problématiques de santé sont révélatrices de l’avancée en âge, il s’avère que celles-ci sont plus précoces au sein de ce public que la moyenne de la population.

 

La situation de ces hommes immigrés ainsi que leurs conditions de vieillissement ne doivent pas cacher celle des femmes immigrées isolées. Elles sont particulièrement sensibles à l’isolement et un état de santé fragilisé par la grande précarité.

À Lyon, il n’y avait pas de structures répondant spécifiquement aux besoins des hommes et femmes immigrés isolés.

Fiche-identité de l’action

Porteur du projet : l'Olivier des sages, association loi 1901 créée en 2008, a pour but de lutter contre l'isolement des personnes âgées, femmes et hommes de 55 ans et plus, notamment issues de l'immigration, en proposant un lieu de socialisation. L’association gère depuis 2009 un K-fé social dans le 3e arrondissement de Lyon.

Le K-fé social est un lieu de proximité, de par son implantation territoriale, de rencontre, d’expression de la citoyenneté, d'ouverture et de mixité sociale.

L’association axe son travail autour de plusieurs missions principales :

  • lutter contre l’isolement des personnes âgées ;
  • favoriser le lien intergénérationnel ;
  • permettre l’expression et la participation de toutes et tous à la vie associative ;
  • contribuer au développement partenarial et territorial
  • faciliter l’accès à une alimentation saine et de qualité avec une épicerie sociale et solidaire
  • rendre effectif l’accès aux droits (santé, retraite, logement, etc.) par un accompagnement des personnes dans leurs démarches administratives.

Statut du projet : en cours de mise en œuvre (le K-fé social a ouvert en décembre 2009)

Échelle : quartier prioritaire de la politique de la ville

Thématiques traitées : isolement des personnes âgées

Public visé : personnes âgées de plus de 55 ans, notamment migrantes ou issues de l’immigration

Partenaires opérationnels : réseau associatif local, ville, CCAS, métropole

Partenaires financiers : État, ville, métropole, mécènes

Moyens affectés : 2 ETP, locaux de 150 m2, budget de 180 000 €

Objectifs de l’action

L’association l’Olivier des sages lutte contre l’isolement des personnes vieillissantes en proposant des lieux de citoyenneté, d’ouverture et de mixité : le K-fé social est un espace de lutte contre l’isolement et l’exclusion, mais aussi d’appui aux démarches administratives.

Description de l’action

Le K-fé Social se présente comme un lieu d'écoute et d'échanges. Il s’inscrit dans une démarche de prévention : c’est un lieu de vie où les retraités viennent se ressourcer, participer à des ateliers créatifs, participer à des projets ancrés dans la vie locale ou tout simplement rompre leur isolement en discutant autour d'un café.

 

L’équipe de l’Olivier des Sages accueille des personnes de plus de 55 ans, majoritairement isolées, issues de l'immigration, en situation de précarité économique, matérielle et sociale. L’isolement de ce public est à recontextualiser dans un parcours migratoire, la famille étant souvent restée dans le pays d’origine.

Ce projet s’est inspiré de l’expérience de l’association Ayyem Zamen qui coordonne plusieurs cafés sociaux à Paris. Ces cafés sont des lieux d’accueil, d’accompagnement et de sociabilité pour les personnes âgées en situation de précarité et d’isolement social.

Le K-fé social est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 12h et de 14h à 18h. Pour être usager du K-fé social, les seuls critères sont d’avoir plus de 55 ans et d’être en situation régulière.

La première mission du K-fé social est de faciliter l’accès aux droits et aux soins : c’est pourquoi tous les matins, des assistantes sociales sont présentes pour informer et accompagner les démarches administratives. C’est d’ailleurs la principale porte d’entrée des usagers : ils viennent d’abord au K-fé social pour résoudre une difficulté administrative, puis restent et reviennent pour les activités proposées et le lien social qu’ils y trouvent.

 

L’association propose différentes activités : atelier cuisine, tables de quartier, sorties culturelles, épicerie sociale et solidaire, création d’un jardin partagé potager, etc. Les usagers sont parties prenantes du choix et de l’organisation de ces activités.

  • Les tables de quartier sont des temps de rencontre entre les usagers, les habitants du quartier, les locataires de la résidence où est installé le K-fé, les commerçants et des associations de proximité. Les échanges portent sur la vie du quartier : les problématiques et pistes d’amélioration qui en ressortent sont ensuite transmise aux élus de la ville ou de la métropole. Par exemple, un problème de ramassage des ordures a été réglé de cette manière.
  • L’épicerie sociale et solidaire, auparavant réservée aux usagers du K-fé social, est ouverte à tous, sous réserve du calcul du reste-à-vivre. Elle répond à des besoins importants sur le quartier.

Résultats de l’action

> Participation importante des usagers : 400 usagers adhérents

> Public accueilli majoritairement masculin (73 % d’hommes, 27 % de femmes)

> En 2017, 1 100 passages auprès de l’assistante sociale, dont 800 ouvertures de droits

> Réseau partenarial dense et mobilisé

Conseils pour reproduire ce projet

> Développer des partenariats institutionnels et associatifs

> S’appuyer sur le réseau des acteurs locaux

> Définir le projet et les missions avant le démarrage de l'activité

> Co-construire les activités avec les usagers

> Proposer des activités diverses, en complément de l’accompagnement dans l’accès aux droits

> Prévoir le budget sur 3 ans

Repères sur le territoire

Territoire : le K-fé social est situé dans le 3e arrondissement de Lyon, dans le quartier Moncey, quartier prioritaire de la politique de la ville, riche par sa mixité culturelle. La particularité du territoire est qu’il regroupe des personnes vieillissantes, certaines étant issues de l’immigration.

Démarche territoriale de santé : l’Olivier des Sages est un partenaire important de l’ASV du quartier Moncey dans le 3e arrondissement de Lyon. L’association est impliquée dans le groupe de travail « Accès aux droits » depuis 2010 : elle y apporte son expertise sur le public des personnes âgées immigrées qui auparavant restait un public « invisible ».

Aller plus loin

> Site de l’association L’Olivier des sages

> Site du Café social coordonné par l’association Ayyem Zamen à Paris

Contact référent

Zorah Ferhat

Directrice

L’Olivier des Sages

olivierdessages@gmail.com

09 84 52 31 66

 

Complété le 25.04.2018


Télécharger cette Inspir'action au format pdf