« La politique régionale de santé, c’est quoi pour toi ? » : une rencontre entre l’ARS et des lycéens

Par le Lycée René Cassin de Gonesse

Cette Inspir’action fait partie du Dossier ressources « École, promotion de la santé et territoires ». À télécharger ici : https://www.fabrique-territoires-sante.org/capitalisation/dossiers-ressources/ecole-promotion-de-la-sante-et-territoires

Contexte de l’action

Les élèves de la filière ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social) doivent dans le cadre de leur cours connaître la place des Agences régionales de santé (ARS) et celle des usagers dans les politiques de santé publique. Néanmoins, depuis la salle de cours... il n’est pas facile de se rendre compte concrètement de qui est l'ARS et surtout de la portée de la participation des usagers !

Les élèves ST2S du lycée René Cassin à Gonesse ont mené un travail original afin de s’approprier le projet régional de santé (PRS).

Fiche-identité de l’action

Porteurs du projet : enseignantes ST2S du lycée René Cassin à Gonesse

Statut du projet : achevé

Échelle : un établissement scolaire

Thématiques traitées : politique régionale de santé, prévention et promotion de la santé

Public visé : jeune

Partenaires opérationnels : ARS d’Île-de-France

Partenaires financiers : aucun

Moyens affectés : l’action se déroule dans le cadre d’un enseignement

Objectifs de l’action

Les élèves de ST2S, en tant que jeunes Franciliens, doivent :

> S'interroger sur les problèmes de santé qui les affectent tout particulièrement et faire émerger des priorités de santé publique ;

> Proposer à l'ARS IdF des solutions afin d’impliquer davantage les jeunes dans l’élaboration de la politique régionale de santé.

Description de l’action

Dans le cadre de leurs enseignements, les élèves de ST2S ont rencontré le directeur adjoint à la démocratie sanitaire de l’ARS Ile-de-France (Arnaud de La Seiglière) le 28 janvier 2019. La prise de contact s’est faite via le compte twitter de l’ARS Ile-de-France.

Pour amorcer le dialogue, les élèves ont mis en scène le cours de sciences et techniques de la santé et du social (STSS) de manière ludique et humoristique. Ils ont ainsi abordé à travers six tableaux scénarisés des thématiques comme les maladies chroniques, les déterminants de santé, les inégalités de santé, la déclinaison des politiques dans les territoires, la démocratie sanitaire, etc.

Ensuite, les élèves ont été sollicités à s’exprimer quant aux problèmes de santé des jeunes franciliens et à leur participation aux politiques. Les élèves ont été force de propositions à la fois sur les enjeux de santé et de démocratie sanitaire. Ainsi, ont été cités et argumentés les problèmes du tabagisme et des toxicomanies, de l’alimentation, de la sédentarité/activité physique, de la contraception et de la protection contre les infections sexuellement transmissibles.

Concernant l’implication des jeunes dans les politiques de santé, diverses réflexions se sont portées sur l’utilisation d’enquêtes via les réseaux sociaux, la mise en place d’échanges entre les représentants élus des élèves et l’ARS, la mise en lien des institutions de démocratie sanitaire avec les représentants d’élèves, etc.

Finalement, les échanges très riches se sont arrêtés sur deux problèmes majeurs de santé : le sommeil chez les jeunes et le harcèlement scolaire. 

Résultats de l’action

> Les élèves ont concrétisé l'existence de l'ARS et surtout, ils ont compris qu'en tant que citoyens, ils pouvaient contribuer aux politiques de santé.

> Les priorités qui ont émergé au cours du débat sont éloignées de celles inscrites dans le PRS2 d’Île-de-France. Un retour des propositions des élèves de ST2S sera transmis aux équipes de l'ARS en charge du PRS2.

Perspectives

> Le directeur adjoint à la démocratie sanitaire de l’ARS Ile-de-France (Arnaud de La Seiglière) a soumis l’idée de créer un partenariat avec les classes de ST2S. L’idée est de faire participer les élèves du lycée René Cassin (promotion 2019-2020) à l’écriture du CLS de Gonesse et également, de les inviter aux réunions de diverses instances participant à l’écriture de la politique francilienne de santé (par exemple, la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie [CRSA] ou la Communauté professionnelle territoriale de santé [CPTS]).

Conseils pour reproduire ce projet

> Associer des élèves issus de classes et de niveaux différents. Ici, le projet a permis de rapprocher les classes de première et de terminale ST2S. La mise en scène du cours de Sciences et Techniques de la Santé et du Social a permis de valoriser les savoirs de chaque niveau, ainsi que la « créativité artistique » de chaque groupe d’élèves. Les interventions ont permis également de travailler la prise de la parole devant un public et la gestion du stress.

> Associer le Conseil de la Vie Lycéenne (CVL) à ce projet. L’idée serait de faire émerger les problèmes de santé de l’ensemble des élèves du lycée, et d’inclure des élèves de ST2S dans cette instance.

Repères sur le territoire

Territoire : la ville de Gonesse (26 000 habitants) a deux quartiers définis comme prioritaires par la politique de la ville réunissant 10 000 habitants.

Contrat de ville : contrat de ville 2015-2020 de la communauté d’agglomération Val de France

Démarche territoriale de santé : la ville de Gonesse anime un Atelier santé ville et un contrat local de santé.

Contact référent

Kathy Ajakane

Enseignante de sciences médico-sociales

Lycée René Cassin – Gonesse

kajakane@yahoo.fr

06 95 31 95 63

Complété le 2.04.2019

Télécharger cette Inspir'action au format pdf