Des visites de convivialité pour rompre l’isolement au domicile des personnes âgées

Par le CCAS de Goussainville (Val d'Oise)

Cette Inspir’action fait partie du Dossier ressources « Santé mentale et isolement social » : à télécharger ici

Contexte de l’action

La perte d'autonomie (physique, sociale, mentale) entraîne un isolement qui contribue à nourrir cette perte d'autonomie. En outre, certains seniors sont effectivement entourés de professionnels mais restent pourtant isolés car les relations qu'ils entretiennent ne sont pas qualitatives. Ces seniors, en raison même de leur perte d'autonomie et de leur isolement, sont très difficiles à toucher par le biais d'actions collectives (loisirs, sorties, cours, etc.).

Fiche-identité de l’action

Porteur du projet : CCAS de Goussainville

Statut du projet : en cours de mise en œuvre depuis septembre 2017

Échelle : ville

Thématiques traitées : isolement des personnes âgées

Public visé : personnes âgées isolées (à domicile ou résidant dans la résidence-autonomie gérée par le CCAS)

Partenaires opérationnels : association Unis-Cité (tutorat des services civiques), service Développement social du CCAS (aide au repérage des personnes isolées et tutorat « terrain »)

Partenaires financiers : conférence des financeurs du Val d’Oise[1] (rémunération des services civiques)

Moyens affectés : 4 services civiques, 2 agents du CCAS en charge du tutorat « terrain », directrice du CCAS pour le pilotage de l’action, chauffeur du taxi social (dispositif du CCAS pour les personnes handicapées et personnes âgées rencontrant des difficultés de mobilité)

Objectifs de l’action

> Rompre l'isolement au domicile des personnes âgées et de leur redonner goût au contact avec autrui et avec leurs passions/intérêts/hobbies.

> Les accompagner vers l'intégration d'actions proposées par les partenaires du territoire (CCAS, associations, etc.) afin qu'ils aient retrouvé leur vie sociale au moment où les services civiques quitteront le territoire

Description de l’action

L’association Unis-Cité, promotrice du service civique anime un programme Intergénéreux : ce projet vise à lutter contre l’isolement des personnes âgées en organisant des visites et activités collectives. Grâce au financement de la conférence des financeurs du Val d’Oise, le CCAS de Goussainville accueille quatre services civiques depuis octobre 2017 et jusqu'à juin 2018.

Ces services civiques sont recrutés et supervisés par l’association Unis-Cité. Ils font des visites de convivialité chez des seniors (8 à 10 maximum sur un an), au rythme d’une visite par semaine chez une même personne  pendant 6 à 8 mois et dont le contenu est déterminé par le senior. Il peut s'agir de discuter, d'aller marcher, de montrer comment fonctionne internet, etc. À terme, la relation de confiance qui se crée entre les services civiques et les seniors doit permettre d'accompagner le senior vers des activités et services proposés sur le territoire (loisirs, sport, culture, sorties, cours d'informatique, médiathèque, soins infirmiers, repas de Noël des aînés, etc.). C’est un travail de dentelle qui nécessite du temps et repose sur le lien de confiance créé avec la personne âgée.

Le premier contact est fait par une salariée du CCAS par téléphone ; elle assiste à la première visite de convivialité, puis les services civiques sont autonomes pour les visites suivantes.

Les seniors sont repérés à partir du fichier nominatif que tient le CCAS dans le cadre du Plan Canicule et des retours du service d’aide à domicile de la ville ; parfois, il arrive que les personnes ou leur famille se manifestent par elles-mêmes auprès du CCAS.

Résultats de l’action

> L'action est en cours ; une évaluation qualitative sera menée courant juillet 2018.

> Les visites auprès des premiers seniors ont été très appréciées et indiquent que l'action proposée est pertinente, au moins sur la dimension conviviale.

> Il reste à questionner l’efficacité de l’action en ce qui concerne le retour des séniors vers une vie sociale

Perspectives

> La conférence des financeurs finance l’expérimentation avec Unis-Cité pendant un à deux ans pour une ville (la conférence des financeurs visant l’expérimentation, le financement n’est pas prérenne). Il est donc nécessaire d’en anticiper la fin et les moyens de pérenniser les visites de convivialité. Deux pistes sont en cours d’exploration : soit le CCAS demande l’agrément pour accueillir des services civiques directement dans la structure (et non plus par l’intermédiaire d’Unis-Cité), soit un partenariat se monte avec une association telle que les Petits frères des pauvres.  

> Un numéro d’alerte, inspiré du numéro Allô seniors existant à Toulouse, est en cours de montage. Il s’agirait de mettre en place un numéro unique de recueil des alertes autour des seniors isolés de la ville afin d’organiser une visite à domicile par un agent du CCAS qui pourra solliciter les professionnels nécessaires, proposer des visites de convivialité si besoin et faire le relais avec les acteurs du territoire.

Conseils pour reproduire ce projet

> S’adapter aux forces du territoire

> S’appuyer sur Unis-Cité pour le recrutement et la supervision des services civiques

> Penser en amont les possibilités d’inscrire la personne isolée dans des activités de droit commun (les visites de convivialité sont pensées comme une transition, un temps pris pour redonner confiance et envie à la personne de participer à des activités collectives)

Repères sur le territoire

Territoire : Goussainville compte plus de 30 000 habitants, dont un tiers vit dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Une zone pavillonnaire regroupe des personnes âgées à faibles revenus, plus exposées au risque d’isolement social.

Contrat de ville : Roissy Pays de France

Démarche territoriale de santé : le service santé de la ville de Goussainville dispose d’un ASV et d’un CLS. Leur coordinatrice est en lien régulier avec le CCAS. Les actions  du CCAS sont articulées avec celles du service santé et la lutte contre l’isolement des personnes âgées est intégrée au CLS.

Aller plus loin

> Unis-Cité : Programme Intergénéreux

> Expérience de Toulouse : numéro Allô Seniors

Contact référent

Vanessa Lucadou

Directrice

CCAS de Goussainville

vanessa.lucadou@ville-goussainville.fr

01 39 94 79 24

 

Complété le 14.05.2018


Télécharger cette Inspir'action au format pdf


[1] Prévue dans la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement, la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA) a été installée dans le Val d’Oise en décembre 2016. Présidée par le Conseil départemental et vice-présidée par l’ARS, cette conférence est une instance de coordination institutionnelle dont la mission est de définir un programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention, en complément des prestations légales ou réglementaires.