"Ciné ma santé" : l'évolution d'un évènement annuel autour de la nutrition à un projet de santé communautaire / Toulouse

Par l’Atelier santé ville de Toulouse

Repères

Statut du projet : en cours de mise en œuvre

Échelle : quartiers Nord

Thématiques traitées : nutrition ; participation

Public visé : habitants

Partenaires opérationnels : Réseau de prévention et de prise en charge de l’obésité pédiatrique de Midi-Pyrénées, Toulouse Aviron Sport & Loisirs, Éducation nationale, service municipaux (crèches, maison de la citoyenneté), associations locales, habitants et habitantes impliqués

Partenaires financiers : Ville, ARS

Contexte

Un diagnostic local de santé mené en 2007 par l’Atelier santé ville des quartiers Nord de Toulouse a identifié la nutrition parmi les priorités de santé. Un groupe de travail « éducation nutrition » (une trentaine de partenaires associatifs, institutionnels ou habitants) a été créé, avec l’objectif de diminuer sur trois ans les risques de déséquilibres alimentaires chez les familles résidant sur les quartiers Nord.

Ciné ma santé est une des premières actions développées par le groupe de travail et est devenue son action phare.

Objectifs

> Fédérer un réseau de partenaires à l’occasion d’un événement annuel

> Mobiliser les habitants et leur apporter des connaissances sur la nutrition, via des activités ludiques

> Impliquer des habitants dans la co-construction du projet

Description de l’action

Ciné ma santé est un événement annuel, reconduit depuis huit ans, ouvert à tous, autour de l’équilibre alimentaire et de l’activité physique. Sur une demi-journée, pensée comme un temps festif et convivial, différentes activités sont proposées : projection d’un film et débat, théâtre forum, repas, animations sportives à destination des scolaires. Les activités évoluent selon les années et en fonction des partenaires souhaitant s’impliquer. L’action se déroule généralement en dehors du périmètre des quartiers prioritaires, dans un lieu « neutre » afin de favoriser une mixité entre plusieurs quartiers.


Chaque année, l’événement réunit en moyenne 200 personnes et mobilise deux écoles (soit environ 90 enfants). En 2016, deux temps forts ont été organisés : une première soirée, autour de la confection d’une robe en fruits et légumes, la projection d’extraits du film « Demain » et un apéritif diététique, a réuni 150 personnes ; une demi-journée d’activités, suivie d’un repas, a réuni plus de 250 personnes et une centaine d’élèves.

 

Organisée par le groupe de travail « éducation nutrition », l’action est pilotée par trois acteurs :

-        Toulouse Aviron Sport & Loisirs (TASL), en tant que porteur administratif et financier du projet. Club sportif, TASL est un acteur éducatif du territoire, qui développe un projet pédagogique autour de la santé ;

-        l’ASV, en tant que coordinateur ;

-        le Réseau de prévention et de prise en charge de l’obésité pédiatrique de Midi-Pyrénées (RéPPOP), en tant que garant des messages nutritionnels diffusés.

 

Au fil des éditions, le projet a pris de l’ampleur, réunissant de plus en en plus de partenaires, proposant de nouvelles activités et intégrant des habitants dans la conception et l’organisation de l’événement.

Une vingtaine d’habitants participent à l’organisation de l’événement. Depuis 2013, sept ont intégré le groupe de travail. Leur participation a été facilitée par l’intermédiaire d’une association de quartier : suite à un atelier pour la préparation du repas de l’édition 2012 de Ciné ma santé à la cuisine centrale des écoles de Toulouse, certaines habitantes, accompagnées par l’association Si T libre*, sont venues à la réunion d’évaluation de l’action, puis ont intégré le groupe de travail.

L’association a eu un rôle d’interface et d’accompagnement des habitants vers l’action et vers le groupe de travail. Du côté du groupe de travail, les professionnels et associations présentes, dont Si T Libre, ont été soucieux d’entendre la parole des habitantes afin que Ciné ma santé puisse répondre à leurs besoins et s’adapte à leurs envies. La prise de parole des habitants au sein du groupe a été progressive, sans rencontrer de heurts.

 

Les trois acteurs pilotes (ASV, TALS et RéPPOP) partagent une information la plus complète possible avec le groupe de travail. Par exemple, les éléments financiers sont discutés dans le groupe de travail. Cette transparence est nécessaire pour permettre aux membres du groupe de délibérer les décisions et influer sur les orientations.

Les rôles sont également partagés. Les habitants sont en charge de certains volets de l’organisation, comme la conception de l’affiche, les contacts avec la cuisine centrale, mais aussi la présentation de l’action auprès de partenaires, notamment les centres sociaux.

L’intégration d’habitants dans le groupe de travail nourrit les réflexions, apporte un autre point de vue : cela a été l’occasion, en 2013, de redéfinir collectivement les objectifs de l’action. En effet, après avoir soulevé des questions relatives à l’accessibilité, notamment financière, d’une alimentation saine et équilibrée, un objectif opérationnel a été ajouté : « donner les moyens aux habitants d'une consommation avisée et responsable ». L’implication d’habitants dans le groupe de travail a donc eu un impact sur l’orientation du projet, au-delà de leur rôle ressource pour l’organisation. Les réponses opérationnelles à l’enjeu d’accessibilité financière restent difficiles à trouver. Ciné ma santé a commencé à y travailler à travers l’angle de la sensibilisation à l’écologie ou des modes de production plus durables.

 

Les changements de comportements relatifs à la nutrition dus à Ciné ma santé n’ont pas été évalués. En revanche, des évaluations auprès du public ont montré des retours positifs, notamment mettant l’accent sur la convivialité de l’événement et sa capacité à créer du lien social. Parmi les personnes impliquées dans l’organisation et membres du groupe de travail, des changements sont observés, principalement une amélioration de l’estime de soi et une rupture de l’isolement.

*L’association Si T Libre anime des actions sociales et culturelles, auprès des habitants du quartier Bourbaki (relais administratifs, soutien à la parentalité, ateliers d’écriture, accueil de loisirs pour les enfants, fêtes de quartiers, …).

Résultats

> Renouvellement de Ciné ma santé depuis 2009, avec de nouvelles actions proposées tous les ans (environ 200 participants et deux écoles mobilisées/an)

> Groupe de travail réunissant en moyenne 30 partenaires, dont 7 habitants impliqués

> Co-construction de l’événement entre professionnels, acteurs associatifs et habitants

> Partenariats multiples entre professionnels, associatifs et bénévoles (multiplication des projets entre les acteurs qui ont appris à travailler ensemble)

> Confiance entre les partenaires et les habitantes impliquées

> Participation à la recherche-action AAPRISS : changement de regard des chercheurs sur l’action locale et prise de recul des praticiens sur leur méthode de travail

Facteurs de réussite / Conseils pour reproduire ce projet

> Favoriser la participation des habitants à toutes les étapes du projet (planification, conception, mise en œuvre, évaluation)

> Formaliser un cadre de valeurs partagées au sein du groupe de travail

> Établir un mode de coordination fondé sur le consensus, la co-construction, le partage du pouvoir et l’absence de relations hiérarchiques

> Respecter les temporalités des différents acteurs, notamment des habitants (leur implication s’inscrit dans le temps et est progressive)

> Tenir compte de la parole des habitants dans l’évaluation et la réorientation, si besoin, de l’action

> Apporter des connaissances sur la nutrition à travers des activités ludiques

> Choisir des activités basées sur le plaisir afin d’encourager l’expérience (goût des aliments, activité physique)

> Choisir des activités favorisant le dialogue et la collaboration

Aller plus loin

> Récit d’expérience (publié par la PnrASV en décembre 2016)

Contact référent

Elisabeth Pons

Coordonnatrice ASV Quartiers Nord et Empalot

Ville de Toulouse

 

elisabeth.pons@mairie-toulouse.fr

05 61 22 31 15

 

 

Complété le 5.12.2016