< Retour à la page précédente Appels à projets

Appel à communications : Rencontres territoriales de la santé 2018

"Environnements et santé, quelles stratégies territoriales ?" : 9e édition des Rencontres territoriales de la santé, organisées par le CNFPT

Date limite de soumission: 

20 Mars 2018

Objectifs: 

L’édition 2018 se déclinera à travers conférences et ateliers thématiques. Les axes d’analyse cités ci-après doivent permettre de construire la réflexion durant les rencontres et donc sous-tendront les sessions thématiques. 

  • L’état de santé de la population en France peut être qualifié de globalement bon, avec une espérance de vie à la naissance parmi les plus élevées d’Europe. Cependant ce résultat est à nuancer car les inégalités territoriales, environnementales et sociales de santé sont très marquées en France et ne cessent d’augmenter.
  • Le secteur sanitaire ne peut à lui seul assurer le cadre le plus propice à la santé. En effet, l’état de santé d’une personne résulte des interactions complexes entre ses paramètres individuels (âge, sexe, facteurs héréditaires, hygiène de vie) et ses conditions de vie socio-économiques, culturelles et environnementales (qualité de l’air, salubrité de l’habitat, conditions de travail,  liens sociaux, alimentation, conditions d’hygiène, moyens de transports, accès à l’éducation et à la culture, connaissance des droits et accès aux droits fondamentaux, respect de la dignité, etc.). Favoriser et protéger la santé de tous nécessite donc une approche globale qui vise les changements des comportements (habitudes de vie et d’hygiène) et des environnements relatifs à la santé (conditions de vie, environnements sains). Réfléchir de manière transversale et en associant citoyens, professionnels et élus à la prise en compte de la santé dans toutes les politiques publiques locales pour une amélioration de la qualité de vie est une condition sine qua non.
  • La promotion de la santé ou « la santé dans toutes les politiques » a pour but d'améliorer la santé de la population et l'équité en santé. Il s’agit d’une part de renforcer les capacités d’agir des personnes sur leur propre santé, et de favoriser les démarches participatives où se croisent les expertises d’ « usage » des habitants sur leurs conditions de vie et les expertises « savantes » des professionnels. Et d’autre part, au-delà des soins de santé, de prendre en compte les questions de santé de façon transversale car elles concernent toutes les politiques publiques pouvant avoir un impact sur la santé de la population.
  • Les collectivités territoriales gèrent ou interviennent dans un large champ de compétences non sanitaires (habitat, éducation, environnement, transports et mobilités, aménagement du territoire, petite enfance, restauration collective, démocratie locale, ...). A ce titre, elles disposent d’importants leviers pour agir sur les paramètres qui conditionnent la qualité de vie. Elles sont, de fait, de véritables actrices de la santé qui à travers l’ensemble de leurs politiques territorialisées contribuent à créer des environnements favorables à la santé globale des habitants et à lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.
  • Le territoire est une entité permettant une approche globale dans la prise en compte des environnements et une intervention coordonnée des différents acteurs, au-delà du champ strictement sanitaire. Une stratégie territoriale de santé est constituée de démarches cohérentes, adaptées aux territoires, dont les actions des différents acteurs, favorisant le pouvoir d’agir, sont complémentaires pour agir sur les déterminants de santé.
  • La prévention et la promotion de la santé tout au long de la vie et dans tous les milieux de vie font partie des pistes prioritaires de la Stratégie nationale de santé pour 2017 – 2022. Le Haut conseil de santé publique préconise une approche par déterminants de santé  plutôt qu’une approche par pathologie. Avec la création du Comité interministériel à la santé, l'action coordonnée  au niveau interministériel, sur l'ensemble des déterminants de la santé est reconnue comme le principal levier d'amélioration de l'état de santé d'une population et de réduction des inégalités sociales et territoriales de santé.

Consulter l'appel à projet: 

Modalités de candidature et calendrier : 

!! Délai supplémentaire : réponses attendues avant le 20 mars

Thématique: