< Retour à la page précédente Actualités

Restes à charge élevés : profils d’assurés et persistance dans le temps / une étude de l'IRDES

L'IRDES publie une étude sur les restes à charge avec une focale sur 4 profils d'assurés.

Les restes à charge correspondent aux dépenses de santé qui restent à la charge des patients après remboursement par l’Assurance maladie : les tickets modérateurs, les franchises, les participations forfaitaires et dépassements d’honoraires de professionnels de santé. 4 catégories de profils ont été identifiés sur lesquels les restes à charge peuvent etre particulièrement élevés, et persistants dans le temps.

Le profil 1 (26 % de la population étudiée) concerne des malades chroniques, majoritairement des femmes, traités en ambulatoire et qui ont en moyenne un reste à charge de 1 942 €. Le profil 2 (12 % de la population étudiée) se distingue par le montant des restes à charge le plus élevé, 2 134 €, et concerne des malades hospitalisés dans le public, plutôt précaires. Le profil 3 (24 % de la population étudiée) rassemble davantage d’hommes, actifs, dont les restes à charge d’un montant moyen de 1 920 € sont expliqués par des dépenses en dentaire. Le profil 4 (38 % de la population étudiée) réunit des seniors non hospitalisés, dont le reste à charge moyen de 1 775 € provient de la récurrence de tickets modérateurs sur les postes ambulatoires associés à la maladie (médecins, pharmacie, ...), mais aussi d’achats de lunettes.

Consulter le document de l'IRDES

Pour une vision synthétique de l'étude : 3 questions aux auteurs

Thématique: