Actualités

< Retour à la page précédente Actualités

[ETUDE] Vaccination, opinions et pratiques en Île-de-France

La loi de santé publique de 2004 fixe des objectifs à atteindre de couverture vaccinale de 95 % pour toutes les vaccinations à l’exception de celle contre la grippe saisonnière (75 %). Or les différentes sources de données disponibles indiquent des couvertures vaccinales insuffisantes en France pour de nombreux vaccins. Dans ce contexte, une étude, menée par l’ORS Île-de-France, analyse les opinions et pratiques de la vaccination en Île-de-France à partir de l’enquête 2016 du Baromètre de Santé publique France.

Parmi les résultats encourageants en Île-de-France, 80 % des Franciliens de 15 à 75 ans interrogés sont favorables à la vaccination en général. Néanmoins, les vaccins contre la grippe, l’hépatite B et l’infection à papillomavirus recueillent de fortes opinions défavorables. Le rôle des médecins est essentiel dans la pratique vaccinale : 86 % des Franciliens s’informent auprès de leur médecin et 95 % accordent confiance à ces informations. Internet est la deuxième source d’information sur la vaccination citée par les personnes interrogées.
Selon l’étude, des leviers pour accroitre l’adhésion à la vaccination existent comme par exemple :
- Pouvoir recevoir des alertes sur ses vaccins notamment par sms ;
- Pouvoir se faire vacciner chez son médecin lors d’une consultation ;
- Etendre la pratique vaccinale chez d’autres professionnels de santé, chez le pharmacien par exemple ;
- Pouvoir se faire vacciner sur d’autres lieux que le cabinet médical (lieux de travail par exemple).

Afin de renforcer la couverture vaccinale de la population, 11 vaccins ont été rendus obligatoires dans la nouvelle politique vaccinale du 1er janvier 2018. Le très récent Bulletin de santé publique (BSP 2019) publié en avril 2019 montre des résultats très encourageant suite à la mise en place de cette nouvelle politique avec un accroissement spectaculaire de la couverture nationale de l’hépatite B et du méningocoque C. Si ces tendances restent à confirmer sur le long terme, on constate également une progression positive de l’opinion des jeunes parents sur la vaccination et ses bénéfices ainsi qu’une forte adhésion des professionnels de santé à la vaccination et aux nouvelles vaccinations obligatoires.

Consulter l'étude

Thématique: