Rencontre nationale ASV et projets territoriaux de santé - 2016

Quand les habitants se mêlent de ce qui les regarde : santé ! Paris le 12 mai 2016

Tant en santé qu’en développement local, l’heure est à la convocation de la participation des habitants ou des usagers. Ainsi, avec la recomposition de la politique de la ville suite à la loi de 2014 et les nouveaux contrats de ville, la participation citoyenne apparaît comme un enjeu, voire une injonction étayée par des outils institutionnels tels que les conseils citoyens. La loi de modernisation du système de santé veut quant à elle renforcer et structurer la démocratie sanitaire, principalement autour des conférences de santé (nationale, régionales, territoriales) avec entre autres les associations de malades et d’usagers dont la participation aux définitions des politiques en santé est organisée au sein d’instances nationales et locales.

La question de la prise en compte de la parole des sans-voix et des habitants non malades reste toutefois posée. Car la santé est l’affaire de tous les citoyens, malades ou bien portants, et plus particulièrement des habitants touchés par les inégalités sociales et territoriales de santé.

Usagers, malades, habitants, citoyens, où en est-on de leur participation sur les questions de santé ? Est-elle effective et comment se traduit-elle ? Sur quelles modalités en santé et selon quels formats ? De l’information à la co-construction, de la mobilisation sur des programmes à la définition de politiques publiques en santé, l’éventail des possibles est large.

Au niveau territorial, de nouvelles démarches impliquant des habitants viennent regarder comment les décisions publiques locales impactent positivement ou négativement leur santé, telles que les évaluations d’impact en santé. Comment s’organisent-elles ? Comment les territoires initient-ils cette participation et comment les habitants et les professionnels de terrain se saisissent-ils des outils ou opportunités proposées ?

La participation des habitants interroge aussi les postures des professionnels, quels qu’ils soient. Là où la participation des habitants est largement inhabituelle, comme dans des instances professionnelles, elle exige un ajustement des postures professionnelles et une autre manière de penser son intervention. Le travail de médiateurs, en mesure de faire un lien facilitant, permet aussi une meilleure association des usagers du système de santé et un pas à pas vers l’autonomie.

L’objectif de cette rencontre est de faire le point sur la participation des habitants dans le cadre des articulations entre la politique de la ville et les politiques de santé. Trois temps de tables rondes et d’échanges ont ponctué cette rencontre.

Consulter le programme

Télécharger les actes

Thématique: