Ile de France - Seine-Saint-Denis

Ateliers santé ville en Seine-Saint-Denis (93)

La Seine-Saint-Denis a été le territoire d’expérimentation des ASV dés 2001, elle totalise en 2012 24 ASV, soit le département d’IdF le plus pourvu en ASV, avec les sites suivants : Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Bagnolet, Bobigny, Bondy, Clichy-sous-Bois, Drancy, Dugny, Epinay-sur-Seine, La Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Le Pré-Saint-Gervais, Montfermeil, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Pierrefite-sur-Seine, Rosny-sous-Bois, Saint-Denis, Sevran, Stains, Tremblay-en-France, Villepinte, Villetaneuse.

Source : Profession Banlieue, 2012

Démarche d'animation départementale du réseau des coordinateurs ASV

Très vite, le centre de ressources politique de la ville du département, Profession Banlieue, accompagne le réseau des coordinateurs ASV du département, à travers l’organisation de rencontres et de groupes de travail.

Profession Banlieue est lui-même le précuseur des centres de ressources politique de la ville, existant depuis 1993.

En savoir + sur le site internet de Profession Banlieue

o  

L'urbanisme sportif, un enjeu de santé et de réduction des inégalités sociales et territoriales de santé ?

L’activité physique est un déterminant majeur de l’état de santé des individus et des populations à tous les âges de la vie. Elle a une influence positive sur la santé physique et mentale et permettrait de limiter les facteurs aggravant liés à certaines pathologies chroniques : diabète, obésité, maladies-cardiovasculaires, etc. À âge, sexe et catégorie socio-professionnelle équivalents un habitant d’un quartier prioritaire de la politique de la ville (Qpv) aura toujours une probabilité moins élevée d’être sportif qu’une personne qui réside en dehors de ces quartiers.

Dématérialisation des services publics et accès aux droits : quels enjeux ?

La dématérialisation de toutes les démarches administratives doit simplifier l’accès à l’information et les procédures pour une majorité d’usagers. Mais le numérique devenant l’unique porte d’entrée vers les services publics, une partie de la population est laissée de côté, invisible et rencontre de nouveaux obstacles pour accéder à ses droits. Cette politique engagée par l’État depuis une dizaine d’années ne prend pas en compte ceux qui qui n’ont pas accès à Internet, qui maîtrisent peu la langue française ou qui ne sont pas à l’aise avec l’outil numérique.

Pages

S'abonner à RSS - Ile de France - Seine-Saint-Denis