Aquitaine

Ateliers santé ville en Aquitaine : 

En 2012, il existe 11 ASV en Aquitaine : Bayonne, Bergerac, Bordeaux, Eysines, Floirac, Lormont, Mérignac, Mont de Marsan, Agglomération Paloise, Talence, CAP/Sycovap Périgueux.

Source : Mission "Santé et Territoires", IREPS Aquitaine, 2012.

Démarche d'animation du réseau régional des coordinateurs ASV

La mission d’animation régionale des ASV en Aquitaine est portée par la mission « Santé et Territoires » de l’IREPS Aquitaine qui concerne tous les projets locaux de santé de la région, dont l’ensemble des ASV et d’autres projets en optique des futurs CLS. Initiée en 2005 sur l'agglomération bordelaise, elle s'est régionalisée dés 2006. Elle bénéficie d'un co-financement de l'Etat dans le cadre de la politique de la ville et de l'ARS. 

En savoir + sur le site de l'IREPS-Aquitaine

MAJ : 2012

Etude de faisabilité pour la création d'un centre de santé pour rééquilibrer l'offre de soins / Agglomération bordelaise

Par le GIP Rive droite de l’agglomération bordelaise

Repères

Statut du projet : en cours de mise en œuvre

Échelle : intercommunalité

Thématiques traitées : accès aux soins

Porteur : ville de Cenon

Partenaires opérationnels : IREPS Aquitaine, villes de Bassens, Floirac et Lormont, CPAM, CHU, professionnels de santé libéraux

Partenaires financiers : Préfecture, ARS, Acsé

1ère journée de santé publique en Nouvelle Aquitaine

Le vendredi 30 juin, les professionnels de santé publique se réuniront lors de cette journée afin de débattre, à partir d’expériences de terrain, des enjeux sanitaires auxquels est confrontée la nouvelle région.

La journée sera rythmée en trois sessions : « populations », « pathologies » et « déterminants de santé » et une table ronde autour de la territorialisation des actions santé en Nouvelle-Aquitaine clôturera les débats.

Sur la Rive droite de l’agglomération bordelaise, la création d’un centre de santé pour rééquilibrer l’offre des soins : du diagnostic au projet

La rive droite de l’agglomération bordelaise est marquée par une surreprésentation des publics dits « précaires » et l’ampleur des quartiers prioritaires relevant de la politique de la ville. Suite aux éléments de constat posés par deux Ateliers santé-ville, les communes ont contribué à une étude en matière de santé afin de mettre en lumière les difficultés induites par les disparités et inadéquations en termes d’offre de soins et de prévention.

Pages

S'abonner à RSS - Aquitaine