Précarité et santé environnementale

L’état de santé des populations est fortement influencé par des facteurs environnementaux : pollution des sols et de l’air, cadre de vie dégradé, précarité énergétique, bruit, etc. C’est pourquoi la création et la préservation de milieux de vie favorables à la santé constituent une des stratégies fondamentales de la promotion de la santé

Les personnes en situation de précarité sont plus fortement exposées aux pollutions de l’air, de l’eau, des sols, aux nuisances sonores, esthétiques, etc. ; et ont un accès moindre à un cadre de vie de qualité bénéfique pour la santé (espaces verts, mobilités douces, etc.) ; à niveau d'exposition identique, elles sont aussi plus vulnérables que les catégories sociales favorisées. Cela constitue des inégalités environnementales. Cependant, la dimension “environnementale” des inégalités de santé reste peu documentée et traitée ; pourtant, cela est impératif pour contribuer à une meilleure justice environnementale et sociale

Elaboré à partir d’une analyse documentaire et d’une capitalisation d’actions (à partir d’un appel à contributions diffusé courant 2018 auprès des porteurs et partenaires de démarches territoriales de santé), le Dossier ressources propose un état des lieux des enjeux et des politiques publiques.

La capitalisation d'actions a montré que des territoires commencent à s'emparer de la question des inégalités environnementales de santé et à décloisonner les différentes thématiques relevant de la santé-environnement. Le Dossier présente une vingtaine d'actions locales. 

Télécharger le Dossier ressources « Précarité et santé-environnement : lutter contre les inégalités environnementales de santé »

Télécharger le recueil des Inspirations « Précarité et santé-environnement »