Habitants, transformations urbaines et santé

« Le moral des habitants est affecté par les travaux, mais aussi par la conduite du projet (notamment les processus de relogement). Parfois on ne nous demande rien, la rénovation urbaine est subie » nous dit une habitante d’un quartier en cours de rénovation. 

Un projet de transformation urbaine peut et devrait être une formidable opportunité d’améliorer le cadre de vie et par là-même d’agir en faveur de la santé des habitant·es. Pourtant, sur le terrain les collaborations entre urbanisme et santé sont encore embryonnaires. 

On constate que lorsqu’un projet de renouvellement urbain intègre les questions de santé, les réponses apportées reposent d’abord sur des outils techniques (choix des matériaux), méthodologiques (évaluations d’impact sur la santé) ou sur la construction de nouveaux équipements, notamment des maisons de santé. Au- delà des diagnostics, on répertorie encore peu de démarches intégrées, comme celles s’appuyant sur le concept d’urbanisme favorable à la santé. 

Comment passer de la (bonne) intention à la réalisation de projets urbains promoteurs de bien-être pour les habitant·es présent·es et futur·es ? Ce Dossier ressources nous invite à faire le point et mesurer le chemin qu’il reste à parcourir. 

Il est le fruit d’une réflexion collective du réseau de Fabrique Territoires Santé, alimentée par une analyse documentaire, une série de rencontres et interviews et une capitalisation d’actions locales menées entre juin 2019 et septembre 2020.

Télécharger le Dossier ressources « Habitant·es, transformations urbaines et santé »