Pour l’année 2020

Participation à des groupes de travail thématiques

> Groupe de travail « Avancer en âge en santé » – Santé publique France

Fabrique Territoires Santé a été sollicitée par Santé publique France fin juin pour s’associer au Comité d’appui thématique « Avancer en âge en santé » et a ainsi participé à une première réunion le 13 octobre 2020. À cette occasion, les enjeux et le point d’avancement du programme ont été présentés. Les résultats d’une étude qualitative sur les comportements des personnes de 40-60 ans ont également été exposés.

> Groupe de travail « Lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques » – Direction générale de la santé

En tant qu’administrateur de Fabrique Territoires Santé, Profession Banlieue participe depuis 2019 au groupe de travail national de lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques, organisé par le bureau santé mentale de la Direction générale de la santé. Ce groupe a contribué à l’élaboration d’un outil « le GPS Anti-Stigma » dont l’objet est de guider les personnes ou organismes souhaitant agir contre la stigmatisation en santé mentale.

Cet outil est en ligne sur le site du Psycom : https://www.psycom.org/agir/laction-anti-stigmatisation/le-gps-anti-stigma/.

Les réflexions se poursuivent avec la rédaction d’un mémo de sensibilisation des élu·es aux enjeux de la santé mentale.

> Groupe de travail CAPS « Capitalisation des expériences en promotion de la santé » – SFSP & FNES

Fabrique Territoires Santé a poursuivi sa participation au groupe de travail « Capitalisation des expériences en promotion de la santé », animé par la Société française de santé publique (SFSP) et la Fédération nationale d’éducation et de promotion de la santé (FNES). Ce groupe s’inscrit depuis plusieurs années dans le comité de pilotage national InSPIRe-ID (Initiative en santé publique pour l’interaction entre la recherche, l’intervention et la décision), piloté par la Direction générale de la santé (DGS) et construit autour de trois axes :

1) Création d’un portail de données probantes et prometteuses, portée par Santé publique France. Ce premier axe est divisé en deux :

  • la mise en place du portail et la mise à disposition de données et programmes probants ;
  • la construction d’un dispositif de capitalisation. Cette réflexion est portée par la SFSP en collaboration avec la FNES, et s’appuie sur un groupe de travail composé d’institutions, d’associations (dont Fabrique Territoires Santé) et de personnes qualifiées.

2) Mise en place de formations, pilotée par l’EHESP (École des hautes études en santé publique).

3) Développement de la recherche interventionnelle, piloté par l’IreSP (Institut de recherche en santé publique)

Le groupe de travail CAPS s’est réuni à quatre reprises au cours de l’année 2020 et a organisé une journée de lancement le 1er octobre afin de partager la démarche et les différentes expériences de capitalisation des membres du groupe de travail.

Lien vers les présentations : https://www.sfsp.fr/suivre-l-actualite/les-actualites-generales-de-la-sante-publique/le-dossier-du-mois/item/49352-capitalisation-des-experiences-en-promotion-de-la-sante-retour-sur-la-journee-de-partage-de-la-demarche-du-1er-octobre-2020

Le travail se poursuivra en 2021.

> Groupe de travail « Projet de capitalisation des expériences sur la participation au dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus » – SFSP

La SFSP a lancé un projet de capitalisation des expériences sur la participation au dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus. Financé par l’Institut national du cancer, ce projet a pour objectif de capitaliser 20 actions qui visent à accroitre la participation au dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus et à rédiger, en s’appuyant sur ces capitalisations, une synthèse des enseignements transversaux.

Le groupe de travail, auquel Fabrique Territoires Santé participe, a pour mission d’encadrer le processus de capitalisation et d’en garantir la rigueur scientifique et méthodologique. Il veille notamment à vérifier que les actions retenues pour faire l’objet d’une capitalisation respectent bien les critères de qualité et d’éthique définis dans le cadre du projet et, avant toute diffusion, de valider les documents de synthèse des capitalisations réalisées.

Il s’est réuni à deux reprises au cours de l’année 2020 et se poursuivra en 2021.

> Groupe de travail « Santé mentale et quartiers politique de la ville » – CCOMS

Dans un enjeu de pluralisation des regards, le CCOMS a mis en place un groupe de travail « Santé mentale et quartiers politique de la ville » réunissant de nombreux acteurs et actrices possédant des expertises diverses sur les thématiques de la santé mentale et/ou des quartiers politique de la ville.

Ce groupe a entamé un travail de réflexion sur les conditions de mise en œuvre et de réussite de deux projets complémentaires : une formation et sensibilisation gratuite à la santé mentale aux acteur·rices clés des quartiers politique de la ville. Cette formation aurait lieu in situ, directement dans les quartiers, avec le soutien du CLSM du territoire et d’un·e chargé·e de formation du CCOMS (recrutement à venir) ; la production d’une plaquette de sensibilisation « Aider sans stigmatiser : Santé mentale dans les quartiers prioritaires » qui découlera du travail de réflexion mené dans le cadre de la formation et servira de support et moyen de diffusion des idées clés de celle-ci.

Ce projet est né après la réalisation de l’« État des lieux national des CLSM en période de confinement et conséquences observées par les coordonnateurs dans les Quartiers prioritaires » publié par le CCOMS en mai 2020 et qui a mis en lumière l’impact du Covid-19 sur la santé mentale des habitant·es des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), les nombreuses expressions de solidarités menées à l’échelle locale et un besoin de formation au repérage et à la prévention identifié par plusieurs coordonnateur·rices de CLSM.

> Groupe d’appui à la réduction des inégalités sociales de santé – ARS Île-de-France

Dans le cadre de la stratégie de déconfinement, l’ARS Île-de-France a mis en place un groupe d’appui à la réduction des inégalités de santé qui visait à identifier les besoins des groupes sociaux les moins favorisés et à repérer les obstacles et leviers possibles. Le groupe s’est réuni à trois reprises entre avril et juin 2020.

> Consultation post crise sanitaire COVID-19 – Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT)

Fabrique Territoires Santé a participé à l’appel à contribution lancé fin avril 2020 par l’ANCT pour travailler à des propositions de mesures opérationnelles dans le cadre du Plan de relance du gouvernement. Une réunion de travail de présentation et partage des différentes contributions apportées par les acteur·rices associatif·ives soutenu·es par l’ANCT s’est tenue le 8 juin.

Participation à des comités de pilotage

> Académie populaire de la santé – Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Fabrique Territoires Santé a été sollicitée par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis dans le cadre du projet d’Académie populaire de la santé. En amont de la mise en place du Copil, l’association a été sollicitée pour avis et conseils puis associée au comité de pilotage. Profession Banlieue, administrateur de l’association, participe au comité de pilotage du projet.

> Rencontres territoriales de la santé – CNFPT

Fabrique Territoires Santé a participé à l’ensemble des séances de travail préparatoires aux Rencontres territoriales : participation aux réunions de Copil, lecture/analyse de 20 contributions, participation à la réunion de sélection des contributions. En mai, la décision a été prise d’annuler l’édition 2020 de ces Rencontres.

Participation à des projets de recherche

> Comité stratégique du projet de recherche CLoterreS – EHESP

Ce projet, mené par un consortium animé par la chaire Santé publique France Promotion de la santé à l’EHESP, porte sur le dispositif des contrats locaux de santé, en particulier leur investissement en prévention et promotion de la santé. Fabrique Territoires Santé a poursuivi sa participation au comité stratégique du projet de recherche CLoterreS. Mais celui-ci ne s’est pas réuni en 2020 en raison des contraintes du confinement. Un comité de pilotage final se tiendra le 27 janvier 2021.